Published On: Fri, Aug 5th, 2016

Un jeune meurt après avoir fumé “un bong”

 

Un jeune meurt après avoir fumé "un bong"Selon les dires de son père, il fumait de la drogue en cachette dans sa chambre. Et lors d’une soirée le mercredi 3 août, à laquelle Yogesh Jugnah, était convié, il aurait fumé “le joint de trop.” En effet, aux petites heures du jeudi 4 aout, cet habitant de Triolet âgé de 22 ans a été pris d’un malaise alors qu’il était à cette fête chez son ami et cela après avoir fumé un bong, selon sa petite amie.

« Yogesh finn gagn enn malez apre ki linn fim enn bong. Il a mélangé plusieurs substances qu’il a fumées et a été pris d’un vertige, il vomissait du sang et s’est évanoui », a déclaré la petite amie aux enquêteurs. Le jeune homme a été immédiatement conduit à l’hôpital où le personnel soignant n’a pu que constater le décès de ce dernier. De plus, l’autopsie pratiquée sur le jeune homme pas les médecins légistes, Drs Sudesh Kumar Gungadin et Prem Chamane, ont attribué le décès à un “acute pulmonary oedema.”

Le père du jeune homme, Vidyaramruth, 63 ans est sous le choc. « Mon fils fumait de la drogue en cachette dans sa chambre. Je crains qu’il n’ait pris de la drogue synthétique parce que ses camarades en prennent. Vers 2 heures du matin jeudi, sa petite amie m’a appelé pour me dire que mon fils était dans un état critique et qu’il vomissait du sang. J’ai aussitôt accouru et je l’ai vu qui gisait au sol, inerte. Il saignait de la bouche et du nez. C’est pourquoi je reste convaincu qu’il a pris de la drogue synthétique », a affirmé le sexagénaire.

La police a ouvert une enquête et cette dernière attende les résultats de l’analyse des échantillons expédiés au Forensic Science Laboratory pour déterminer s’il s’agit bien de drogue synthétique.