Published On: Sat, Jul 30th, 2016

L’éducation et les nouvelles technologies vont de paire

 

L'éducation et les nouvelles technologies vont de paireLe budget de Pravind Jugnauth a été qualifié de “sociale” et d’ “humain” par bon nombre d’observateurs politiques. Et au cœur de ce budget “humain“, nous retrouvons plusieurs mesures dans le secteur éducatif. Le ministre des Finances a ainsi annoncé que Rs 16,1 milliards seront allouées à ce secteur et Rs 2 milliards sur cinq ans seront accordées pour la réforme du Nine-Year Schooling. Et cela permettra à la création d’emploi dans ce champ d’activité et c’est au moins 600 «educators» qui seront recrutés dans le primaire et le secondaire.

Par ailleurs, une « cash reward », sera accordée à chaque étudiant venant d’une « famille pauvre » ayant complété la Grade 9 sous la 9-Year-Schooling, le SC ou le HSC. De plus, les frais d’examens pour les élèves, issus de familles pauvres, qui refont le SC et le HSC, seront pris en charge dans leur intégralité, soit une subvention à 100%, par le gouvernement. Une pension sera aussi accordée aux enfants démunis, «Ceux ayant moins de 15 ans bénéficieront pour la première fois de pensions. Cela coûtera à peu près Rs 100 millions à l’Etat. Il y a des enfants qui doivent se rendre dans des écoles spécialisées. Tout a été pris en considération», a fait ressortir Pravind Jugnauth.

Qui dit éducation, dit aussi nouvelles technologies ! «L’économie digitale concerne les jeunes. Nous formons un ‘Generation Technology Compliant’. Nous préparons le pays lui-même. A titre d’exemple nous accélérons le projet de fibre optique dans les maisons. D’ici 2017 tout sera terminé», a fait comprendre le ministre dans son discours. De ce fait, la distribution de tablettes tactiles aux écoliers en Standard I et II sera faite, un projet, financé par le gouvernement indien, qui devrait coûter Rs 500 millions. Et du coté de l’enseignement supérieur, la création d’une faculté de Digital Technology et ICT Engineering à l’université de Maurice a été annoncée.