Published On: Wed, Jun 29th, 2016

Êtes-vous suffisamment en bonne santé pour prendre le volant ?

santeconduc

Les mesures pour faire face à l’insécurité routière et pour diminuer le nombre de mort sur nos routes, s’intensifient. Si les autorités ont commencé à sévir par une plus forte mobilisation policière sur les routes, elles s’attaquent désormais à notre état de santé ! Jouissez-vous d’une bonne santé pour pourvoir conduire ?

L’aptitude médicale pour conduire, est un sujet longtemps ignoré et sur lequel il n’existe aucune réglementation sérieuse qui empêche les personnes atteintes de pathologies incompatibles avec la conduite d’utiliser leur véhicule. Alors, êtes-vous diabétiques en crise d’hypoglycémie, un retraité myope comme une taupe, un quadragénaire épuisé souffrant de graves troubles du sommeil ? Tous ces facteurs seront dorénavant étudiés. Et selon nos informations, depuis vendredi dernier, le Conseil national de la sécurité routière a donné son feu vert pour s’attaquer à l’état de santé des conducteurs.

De ce fait, suivant les nouvelles mesures, les chauffeurs professionnels devront effectuer une visite obligatoire chez le médecin chaque cinq ans. Daniel Raymond, conseiller du gouvernement à la sécurité routière, affirme que ces mesures sont prises pour «instaurer une évaluation médicale d’aptitude à la conduite, c’est-à-dire, d’évaluer l’aptitude physique ainsi que les facultés cognitives et sensorielles du chauffeur pour la conduite.» Les conducteurs de poids lourds, de bus, de taxi, de van, les chauffeurs privés, les ambulanciers ou encore les livreurs, sont tous concernés par ces mesures mais «la réflexion se poursuit sur les autres catégories de conducteurs», précise Daniel Raymond, sans en dire davantage.