Published On: Tue, May 31st, 2016

Santé : Journée Mondiale sans tabac 2016

Santé : Journée Mondiale sans tabac 2016

Le 31 mai de chaque année, l’Organisation Mondiale de la Sante (OMS) et ses partenaires de par le monde, célèbrent la Journée mondiale sans tabac dans le but de souligner les méfaits du tabagisme sur la santé et chercher des stratégies efficaces pour réduire la consommation du tabac.

Et à l’ occasion de la Journée mondiale sans tabac 2016, l’OMS et le Secrétariat de la Convention-Cadre de l’OMS pour la lutte antitabac appellent les pays du monde à se préparer au conditionnement neutre des produits du tabac.

Qu’est-ce que le conditionnement neutre ?

Le conditionnement neutre est une importante mesure de réduction de la demande qui rend les produits du tabac moins attrayants, par exemple à Maurice les effets ou maladies liés au tabagisme sont représentés en images sur les paquets de cigarette pour dissuader son achat. Cette mesure a également pour but de freiner l’utilisation du conditionnement comme moyen de publicité et de promotion, limite les emballages et étiquetages trompeurs, et d’augmenter l’efficacité des mises en garde sanitaires.

Par ailleurs, les lois 11 et 13 de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (Convention-cadre de l’OMS) recommandent aux Etats-membres d’envisager d’adopter le conditionnement neutre. De plus, cette mesure de conditionnement neutre suscite un intérêt grandissant à travers le monde, comme l’Australie, qui a été le premier pays en décembre 2012 à mettre pleinement en application le conditionnement neutre. En 2015, l’Irlande, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et la France ont promulgué des lois pour imposer le conditionnement neutre à partir de mai 2016. De plus, plusieurs pays étudient sérieusement la possibilité d’adopter des lois sur le conditionnement neutre.

Objectifs de la campagne 2016 de l’OMS

La Journée mondiale sans tabac 2106 a pour but de :

  • de souligner l’importance du conditionnement neutre dans une approche globale de la lutte antitabac ;
  • de faciliter l’élaboration des stratégies par les États Membres et la mondialisation du conditionnement neutre en fournissant des informations instructives, convaincantes et persuasives ;
  • d’encourager les États Membres à renforcer les mesures portant sur le conditionnement et l’étiquetage, ainsi que les restrictions à la publicité, à la promotion et au parrainage afin qu’ils se
    dirigent, étapes par étapes, vers le conditionnement neutre ;
  • de soutenir les États Membres et la société civile pour éviter l’ingérence de l’industrie du tabac dans les processus aboutissant à l’adoption de lois sur le conditionnement neutre.

Constat de la situation a Maurice

Si le tabagisme tue près de six millions de personnes dans le monde chaque année, dont 600 000 non-fumeurs, involontairement exposés à la fumée, Maurice n’est pas en reste. La Mauritius Non Communicable Diseases Survey 2015 du ministère de la Santé indique que 19,3% des Mauriciens fument. Selon l’étude, l’incidence du tabagisme diminue chez les adultes, mais reste néanmoins plus élevée parmi les jeunes. Selon les chiffres du ministère, 74,5% des étudiants à Maurice et 76,4% à Rodrigues ont fumé leur première cigarette avant l’âge de 14 ans. Une situation préoccupante et alarmante, d’où l’urgence de prendre des mesures draconiennes comme l’adoption du politique de conditionnement neutre que préconise l’OMS.

En outre, le département des maladies non transmissibles du ministère de la Santé tire, depuis des années, la sonnette d’alarme sur les effets nocifs du tabagisme sur la santé, dont les maladies cardiovasculaires et pulmonaires ainsi que le cancer. A savoir qu’à Maurice, les hospitalisations pour les maladies pulmonaires ont augmenté au cours de ces dix dernières années et bon nombres de décès sont dus au cancer surtout ceux des poumons ou de la gorge.