Published On: Wed, Apr 13th, 2016

Affaire Roches-Noires: Au Bungalow de Navin Ramgoolam le 3 Juillet 2011

Rakesh

En ce mercredi, 13 avril, la magistrate, Renuka Devi Dabee, a passé au procès de l’homme d’affaires, Rakesh Gooljaury, en cour intermédiaire.

Pour rappel, c’est ce même Rakesh Gooljaury qui avait été accusé d’« effecting public mischief » dans le cambriolage qui s’était produit au campement en 2011. Son avocat, Me Sanjeev Teeluckdharry, lui a interrogé et c’est par la suite que l’homme d’affaires a déballé tout sur Roches-Noires dans le box des accusés.

Le lundi, 11 avril, Rakesh Gooljaury est reconnu comme coupable pour avoir menti et donné une fausse déclaration à la police de ce qui s’était réellement passé le 3 juillet 2011 au bungalow de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, à Roches-Noires.

Il relate que cette nuit-là, une fête était tenue par Navin Ramgoolam. Puis, il dit d’avoir fait demi-tour au bungalow après avoir reçu un coup de fil par la femme d’affaires, Nandanee Soornack. Par ailleurs, il fait entendre qu’une fois rendu sur le lieu, il a vu que Navin Ramgoolam n’était pas dans sa peau ; assis dans le salon, il avait des cheveux désordonnés et des traces de sang sur son ‘chest’. À ce même instant, ce dernier lui a raconté qu’il s’est fait attaqué par quelqu’un dans la chambre.

Dans un premier temps, l’ancien Premier ministre a essayé de contacter Dass Chetty, un ancien conseiller au Bureau du Premier ministre, mais en vain. Et donc, sans plus tarder, il a tout de suite dit à Rakesh Gooljaury de prendre la charge sur lui. Entre temps, l’ex-Deputy Commissionner of Police (DCP), Ravin Sooroojebally, et l’ancien patron du National Security Service (NSS), Dev Jokhoo, se sont rendus sur les lieux.

À savoir que la sentence sera annoncée le 21 avril par la magistrate, Renuka Devi Dabee.