Published On: Sun, Mar 27th, 2016

Déboulement politique

politique

Le gouvernement a connu deux semaines décisives et chargées avec la grande polémique du prêt du ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo et ensuite la diffusion de la fameuse bande sonore du ministre de l’environnement, Raj Dayal qui crie haut et fort que c’est un complot.

Pour sa part, le Premier Ministre, Sir Anerood Jugnauth n’a pas tardé de réagir après la diffusion de la bande sonore sur les ondes d’une radio privée. Il a demandé à Raj Dayal de démissionner en attendant que les autorités poursuivent l’enquête. Raj Dayal maintient que c’est un complot contre lui. Il affirme qu’il croit dans une justice divine et il a aussi écrit au l’Independant Broadcasting Authority, (IBA) pour ouvrir une enquête sur la fameuse bande sonore qui est diffusée sur les ondes d’une radio privée.

Dans la lettre, Raj Dayal a fait part qu’un journaliste de cette radio privée était l’ex attaché de presse de l’ancien ministre du travail, Shakeel Mohamed qui est le fils de Yousouf Mohamed qui est l’avocat de l’homme d’affaires, Patrick Soobhany. A noter que cet homme d’affaires avait consigné une déposition contre le ministre à l’ICAC avant la diffusion de la bande sonore.

Les commentaires en forme des caricatures sur Raj Dayal pleuvaient sur les réseaux sociaux jusqu’à la fin de la semaine. Le Leader du MSM, Pravind Jugnauth affirme sa solidarité avec Raj Dayal jusqu’à l’enquête se poursuit. Le ministre des fonctions publiques, Alain Wong, candidat du parti bleu occupera aussi  le ministère de l’environnement.

Par ailleurs, le parti travailliste a profité l’occasion de rassembler ses partisans dans la circonscription numéro 7, à Rivière du Rempart où Navin Ramgoolam a fait une sortie virulente contre le gouvernement. Une rentrée parlementaire très agitée est prévu le mardi 29 mars pour le gouvernement Lepep.

La question se pose si Lutchmeenaraidoo reprendra-t-il le chemin de son bureau demain et sera-t-il aussi présent au parlement mardi. Les petits accidents de route au sein de ce gouvernement aura certainement des effets sur la rentrée à l’Assemblée nationale. Le Leader de l’Opposition, Paul Bérenger fêtant ses 71 ans d’anniversaire hier lors de son conférence de presse, il estime que le pays est actuellement dans un état de choc après les Saga de Lutchmeenaraidoo et Dayal.