Published On: Wed, Feb 24th, 2016

LA GUERRE EN SYRIE

syrie

Depuis 2011, notre jolie planète Terre qui autrefois était paisible, aujourd’hui fait face, à un désastre atroce : LA GUERRE. Ce petit mot ronge toujours les sociétés du monde. La Première Guerre Mondiale (1914-1918) était affreuse, la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) était poignante et cette fois ci la guerre en Syrie est devenue la plus pire guerre à laquelle l’humanité a dû faire face. La question que les êtres humains se posent est : pourquoi c’est la plus pire de toutes les guerres ?

La réponse est très simple. La guerre en Syrie brise l’unité qui règne dans le monde car la Syrie refuse d’accepter l’aide des pays occidentaux et les pays orientaux pour pouvoir cesser cette guerre. Cette guerre particulière sème aussi la division entre les gens du pays. Quand on mentionne la Syrie, on dit qu’un seul mot : la guerre, mais autrefois ce pays était même pas en guerre avec les pays avoisinants.

La guerre en Syrie est la plus destructible guerre que l’humanité témoigne car c’est une guerre civile. Une guerre mondiale peut semer la division mais une guerre civile envahie le monde en entier. D’ordinairement une guerre civile affecte seulement un pays mais cette toute petite guerre civile s’est tournée en une guerre énergétique, guerre par procuration et guerre sainte et cela ne s’arrête pas ici car l’utilisation des armes chimiques a été l’objet de cette guerre et c’est très triste de constater une massive tuerie. Des cadavres partout dans les rues en Syrie et des mares de sang. Il n’y a rien de beau à  voir en Syrie maintenant. D’ailleurs la beauté de ce pays est désormais remplacée par la destruction.

Si on pense sur la raison de cette guerre, bien évidemment la seule réponse sera la mégalomanie. Les politiciens sont tellement assoiffés  de pouvoir, puissance et la gloire qu’ils mettent la vie des Syriens et l’économie en péril. Ils apportent le chaos dans la société. C’est eux qui plantent des grains de haine dans les cœurs des partisans pour faire la guerre. Les politiciens utilisent les habitants comme des pions pour se diriger vers une rébellion pour pouvoir régner au prix du chaos.

En ce qui concerne les conséquences de guerre alors c’est impitoyable de voir que la Syrie est affamée et râlant  à cause de la guerre. Les gens se cachent dans des caves ou des égouts pour sauver leurs vies. Le sang flotte dans les rivières au lieu de l’eau. C’est triste de voir des carcasses et des cadavres sous les décombres. Un quart de la population Syrienne fuit le pays afin de pouvoir survivre. Des innocents ont perdu leurs vies. Des personnes sont devenues des handicapés suite à des attaques d’armes chimiques. Des milliers d’enfants sont des orphelins maintenant. Des bébés meurent avant même d’ouvrir leurs yeux pour avoir leur premier contacts avec le monde. Les non-voyants crient à l’aide mais c’est en vain. Des femmes innocentes font l’objet de l’enlèvement et des viols. Les rebelles accaparent la ville et utilise la violence extrême pour torturer les Syriens. Les pères de familles n’arrivent pas à travailler pour subvenir aux besoins de leurs familles et par la suite  ils se suicident pour fuir la vie, pour cesser d’avoir faim car il y a une manque de nourriture, pour éliminer leurs regrets de ne pas pouvoir nourrir leurs familles.  Les Syriens n’ont plus d’argent. La mort est le seul recours pour éradiquer cette souffrance de vivre dans des situations aussi pénibles. Les valeurs morales se dégradent car les frères tuent les autres frères du même pays. La communication avec le monde d’extérieur est coupée. L’humanité a été assaillie et elle a perdu contre ces personnes égoïstes, affamés par le pouvoir et la haine. La désolation règne dans la Syrie. Ce qu’on voit est seulement des rebelles, des bombes et des armes. Quant aux politiciens, ils disent : « on est en guerre, qu’est ce qu’on peut faire ? Le pays est en pagaille. »

En tant qu’individus, on regrette pour ne pas pouvoir faire grande choses pour les Syriens. La question qui demeure pertinente est : combien de temps la Syrie sera-t-elle en danger par rapport à la guerre ? Le peuple Syrien souffre. La guerre a apporté la peine, la tristesse, la souffrance, la mort et la destruction dans son sillage.

On ne peut qu’espérer qu’un jour une voix de raison se lèvera et aidera à faire comprendre ses têtes de mules en déguise des rebelles que l’unité et l’harmonie sont les facteurs majeurs de survie sur Terre. Au fond de leurs cœurs, tous les résidents de la Terre allument une bougie en forme de lumière et d’espoir.