Published On: Wed, Dec 16th, 2015

Raj Boodhoo dement l’affidavit de Soornack

nandanee_airwaycoffeeDécidément, l’affaire Soornack est la Saga de l’année après les révélations d’un procès-verbal où Nandanee Soornack avance que sa fille est l’enfant de l’ex Premier ministre Navin Ramgoolam. Cela a forcé l’avocat de Soornack de réagir. D’après Raj Boodhoo, son client n’a jamais juré d’affidavit en Italie.

La question se pose, quelle est donc la provenance de ce document où Nandanee Soornack se présente comme étant l’ex-maitresse de Navin Ramgoolam. L’avocat de cette dernière, essaie-t-il de calmer le jeu ? Car depuis lundi, Raj Boodhoo ne cesse d’intervenir sur tous les radios afin de démentir l’info. D’après les informations, ce n’est pas Raj Boodhoo qui a juré cet affidavit devant la cour de Bolongne mais l’avocat Italien de Soornack. Raj Boodhoo se demande, comment un quotidien a pu mettre la main sur un document qui est censé être confidentiel. Pour rappel, sa cliente dit craindre des représailles contre l’enfant qu’elle présente comme héritière de la famille Ramgoolam.

Alors qu’elle pensait que les autorités allaient se servir d’elle pour nuire à Navin Ramgoolam. Navin Ramgoolam risque de se retrouver dans des sales draps. En effet, Il risque d’être inquiété sous la prévention of Corruption Act (Poca) pour avoir favorisé « la mère » de « son enfant » en la favorisant un contrat de restauration à l’aéroport. Cette dernière a aussi été favorisée par rapport au loyer qui s’élève à Rs 59 millions. Nandanee Soornack est soupçonnée d’avoir bénéficié d’un ‘tax rebate’ de Rs 500 000 sur l’achat de la propriété de la famille Maingard. Une accusation de blanchiment d’argent pèse aussi contre elle. Elle aurait blanchi près de Rs 12 millions, provenant des commissions versées par Dufry.