Published On: Sat, Nov 21st, 2015

Prise d’otage en Mali : Plus de 27 victimes et 3 assaillants tués

mali

Les attaques terroristes se poursuivent. Une semaine après l’attentat à Paris, vendredi le 13 novembre, des djihadistes ont encore frappé fort dans un grand hôtel de Bamako, la capitale du Mali.

Les terroristes ont attaqué l’hôtel Radisson Blu, un grand hôtels dans la capitale Malienne, qui accueille beaucoup d’étrangers, comme les équipages des compagnies aériennes. Ils étaient une dizaine de terroristes qui sont arrivés à l’hôtel, en criant Allah Akhbar. Ils sont montés au septième étage de l’établissement et ont commencé à tirer des coups de feu. 140 clients dont des français, des turc, des chinnois et des indiens et 30 employés de l’hôtel ont été retenus en otage.

Aux environs de 9hr du matin, la police, les gendarmes, les millitaires, des équipes d’interventions spéciale et des membres de l’ONU malienne se sont mobilisés sur les lieux. Des forces de l’ordre française ont également apporté leur contribution pour sécuriser les lieux. Quelque heures plus tard, des personnes sont évacuées progressivement. Ils ont confirmé la mort de 3 personnes dans l’hôtel. Les autorités donnent alors l’assaut pour pénêtrer l’immeuble.

L’opération ménées par les autorités prend fins après plus de 4 heures temps. Des coups de feu sont échangés parmi les policiers et les assaillants. Plus d’une trentaine de personnes ont été touchées. Bilan 27 morts, beaucoup de bléssés dont parmis des officiers, deux terroristes abbatus et un homme kamicaze s’est fait exploser.

Les chefs d’états ont réagi immédiatement pour exprimer leur solidarité au Mali et contre le terrorisme. François Hollande a été le premier a apporté son soutien. Suivis d’un message du président Obama, qui a condamné avec force cette attaque terroriste. Ban Ki-moon a également condamné cet acte barbarre. Pendant ce temps, le président malien, Ibrahim Boobakar Keita a animé une réunion régionale avec les autorités concernés, le cabinet a voté pour déclaré l’état d’urgence pendant 10 jours.