Published On: Sat, Nov 7th, 2015

Politique : Navin Ramgoolam s’en prend à Roshi Bhadain

Politique : Navin Ramgoolam s’en prend à Roshi Badhain

Nouvelle sortie politique pour le leader du Parti Travailliste hier soir, vendredi 6 novembre. Navin Ramgoolam participait à un congrès du parti à Bois-Chéri. Lors de son discours, le ministre de la bonne gouvernance, Roshi Bhadain, a pris pour son grade.

Navin Ramgoolam s’en est pris principalement à lui. Le leader des rouges l’a critiqué sur tous les fronts. D’abord sur la station radiotélévision nationale. Selon Navin Ramgoolam, c’est Roshi Bhadain qui « contrôle tous à la MBC. » D’ailleurs, il compte poursuivre la MBC.

S’agissant de la déclaration de Roshi Bhadain en la Russie sur la DPP, Navin Ramgoolam n’a souligné que « Bhadain est parti critiquer la DPP à l’étranger. Mais le Bureau du DPP est toujours indépendant. Le gouvernement veut retirer les pouvoirs du DPP pour des fins politiques.

Bhadain détruit la réputation de notre pays en critiquant la DPP sur la terre étrangère. Notre réputation a pris un sale coup », allègue-t-il. Concernant le dossier du DTAA avec l’Inde, Navin Ramgoolam déplore que le ministre Bhadain ait tout cédé avec l’Inde.

Il se défend d’être toujours pour le Capital Gain Tax. En ce qu’il s’agit de Good Governance and Integrity Reporting Bill proposé par Roshi Bhadain, Navin Ramgoolam a affirmé que cette loi servira contre le pays dans le futur. Sur le plan politique, Navin Ramgoolam a également gratiné le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth en utilisant le terme de « vengeance politique ».

Le leader du Ptr a également lancé une pique à la population en disant : « Ti virer mam, Aster ploré Mam. » Navin Ramgoolam a affirmé qu’il sera toujours présent sur la scène politique. « Mo Ena Ene vision pou Maurice. Mo, la flamme encore là et Li pas pou teigne », devait-il lancer à l’assistance.