Published On: Thu, Oct 22nd, 2015

Réforme Electorale : Rezistans ek Alternativ dénonce un manque de sérieux de l’État

Réforme Electorale : Rezistans ek Alternativ dénonce un manque de sérieux de l’État

Après que le Premier ministre sir Anerood Jugnauth ait annoncé mardi 20 octobre à l’Assemblée nationale, en réponse à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition Paul Bérenger, qu’une ébauche sur la réforme électorale sera présentée d’ici début 2016 et qu’un comité ministériel se penchera sur ce projet, Rezistans ek Alternativ n’a pas tardé à réagir.

Dans un communiqué émis mercredi après-midi 21 octobre, le parti politique de gauche déplore la position du gouvernement de l’alliance Lepep et de sir Anerood Jugnauth.

Pour les membres de ce mouvement, « la réponse de sir Anerood Jugnauth démontre un manque de sérieux de l’État mauricien vis-à-vis du comité des droits de l’homme des Nations unies.

Le gouvernement de l’alliance Lepep adopte la même posture que l’ancien régime, c’est-à-dire des “delaying tactics” jusqu’à ne rien faire de durable. »