Published On: Fri, Jul 31st, 2015

Meurtre d’Hélène Lam Po Tang : Sanjeev Nunkoo acquitté

sanjeev

Sanjeev Nunkoo a été trouvé non coupable dans le  meurtre d’Hélène Lam Po Tang en cour d’assises.

Sanjeev Nunkoo défendu par Me Rama Valayden a été acquitté jeudi après-midi le 30 juillet par les neuf membres du jury qui ont tous voté à l’unanimité pour son l’innocence. Sanjeev Nunkoo, son père et sa soeur ont fondu en larmes après que le verdict a été énoncé.

Selon Me Rama Valayden, la vérité a prévalu . Il a également ajouté qu’il allait demander aux autorités concernées de rouvrir le dossier parce que le crime contre Hélène Lam Po Tang “ne peut pas rester impuni “.

Après qu’il a été jugé non-coupable, Sanjeev Nunkoo fait les déclarations suivantes à la presse : “Tant ki mo vivant compte lor mwa pu gagne le coupable”. “Mo fer promess lor mo disan, lor mo latet, madam Lam Po Tang pu gagn justice a traver mwa, si pena personn mwa ki pou donn li justice…”

Le jeune homme, qui est défendu par Me Rama Valayden, a plaidé non coupable. Sanjeev Nunkoo nie avoir tuer Mme Lam Po Tang mais affirme avoir acheté un couteau pour le remettre à un « inconnu ». Il aurait été au courant que ce couteau servirait à commettre un crime. Lors de sa déposition en cour, Sanjeev Nunkoo avait maintenu qu’il n’avait pas tué Hélène Lam Po Tang et dit avoir été piégé par son patron, Gary Lam Po Tang en qui il avait confiance. Agé de 29 ans, cet ancien Assistant Production Manager de la compagnie Lam Po Tang faisait face à une charge de complicité.

Ce crime remonte à octobre 2010, et a eu lieu à l’avenue des Roses, Morcellement Swan, Baie-du-Tombeau. Le corps de la victime, âgée de 61 ans, a été découvert, le 15 octobre, dans sa maison par son beau-frère et sa soeur. Elle gisait dans une mare de sang dans sa chambre à coucher.  L’autopsie, pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, médecin-légiste en chef, a établi qu’Hélène Lam Po Tang a reçu plus d’une vingtaine coups de couteau.