Published On: Wed, Jun 3rd, 2015

Enquête sur la distribution de seringues initiée

Le ministre de la santé dément les propos de l’ONG qui avait laissée entendre que la fourniture des seringues distribuées pour combattre la propagation de maladies parmi les toxicomanes a été réduite. Ainsi Anil Gayan avance que 26 950 seringues ont été remises aux organisations non gouvernementales (ONG) en 2014  contre 14 904 en 2010.

Il est d’avis jusqu’en mai 2015, il y a eu une demande de 65 000 seringues. Le ministre se penche sur le fait qu’il peut y avoir un trafic de seringue. De ce fait il a annoncé l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cette affaire. Selon les informations fournies par le ministre, les noms de plusieurs récipients de ces seringues sont fictifs.  Les officières du ministère sont apportés à déterminer sur la disparition de ces seringues. Pour le ministre de la Santé, si la mission première des ONG est de tenter de réduire le nombre de toxicomanes, «là je constate que la demande pour les seringues augmente».

Mais toutefois Collectif Urgence Toxida reste sur leur position en affirmant qu’il y a bel et bien un manque des seringues. Jean (prénom fictif), un ancien toxicomane travaillant souvent aux côtés D’ONGs pour soulager ses semblables, tient le même discours. Selon lui, depuis janvier, la situation est critique.